Trek Dream Nepal Spécialiste du trek au Népal

Les plus beaux grands treks du Népal

18 janvier 2024

Le Népal est un petit pays. Pourtant, il est réputé pour ses paysages à couper le souffle, ses sommets imposants et ses ethnies locales. Le pays offre des opportunités incroyables pour les randonneurs et les aventuriers en quête d’expériences authentiques. Les grands treks au Népal sont parmi les plus célèbres et les plus populaires au monde. Parmi eux, nous pouvons citer le trek du Kangchenjunga, le trek du Haut Dolpo, le trek du Haut Mustang et le Manaslu Tsum Valley. Les grands treks au Népal sont une aventure à part entière.

Upper Dolpo, un des plus beaux treks au Népal

SOMMAIRE

1 – Kangchenjunga
2 – Upper Dolpo (Dolpa)
3 – Haut Mustang
4 – Manaslu et vallée de Tsum
5 – Conclusion

1 – Trek du Kangchenjunga, le Népal oriental

C’est un des treks les plus difficiles du Népal. Le trek se déroule dans une région isolée, loin de tout et du tourisme. Les communautés sont très fières de leur culture et de leur histoire. Cela sera pour vous l’occasion de partager avec les populations locales. Vous goûterez leur cuisine locale, basée sur les légumes et les viandes de montagne.

Pour aller au camp de base du Kangchenjunga, c’est une aventure de randonnée épique. Ce haut sommet est de la troisième plus haute montagne du monde. Situé dans l’est du Népal, à la frontière avec l’Inde (Sikkim), le Kangchenjunga culmine à 8 586 mètres. C’est un long trek qui commence à Taplejung. Les communautés locales sont les Limbus et les Rais.

Les Limbus sont une ethnie autochtone du Népal oriental, qui pratiquent le bouddhisme tibétain et le chamanisme. Ils sont également connus pour leur artisanat traditionnel. Ils confectionnent des vêtements en laine de mouton et des paniers en bambou.
Les Rais sont principalement agriculteurs. Ils pratiquent le bouddhisme tibétain et l’hindouisme.

Au cours du trek du Kangchenjunga, les sentiers traversent des forêts de rhododendrons, de bambous et de chênes. Vous traverserez des villages traditionnels, des monastères bouddhistes et des ponts suspendus. La réserve de biosphère du Kangchenjunga est une zone protégée. Elle abrite une faune et une flore uniques. Une expérience unique et authentique hors des sentiers battus au Népal.

Un des plus beaux treks au népal, le camp de base du Kangchenjunga

2 – Trek du Haut Dolpo (Dolpa)

C’une aventure unique qui permet de découvrir une région reculée du Népal. Le haut Dolpo se situe à la frontière avec le Tibet. C’est l’une des régions les plus isolées du Népal. Les habitants ont préservé leur culture et leurs traditions ancestrales. Ce grand trek au Népal commence à Juphal, dans la région de Karnali.

Les communautés locales parlent un dialecte tibétain et ont une culture riche en traditions. Les monastères bouddhistes et les chörtens sont nombreux dans la région.

Les habitants du Upper Dolpo sont principalement des Tibétains. Ils pratiquent le bouddhisme tibétain. L’ethnie locale vie de l’agriculture, de l’élevage et du commerce transhimalayen. Ils sont connus pour leur hospitalité, leur cuisine traditionnelle et leur artisanat. Ils sont de très bon artisans pour la fabrication de tissus en laine de yak et de cuir.

Au cours du trek du Haut Dolpo, les paysages désertiques s’ouvrent à vous. Il y a également des vallées verdoyantes et les sommets enneigés. Les chemins de randonnée passent par des villages isolés, des monastères bouddhistes et des lacs sacrés. Le parc national de Shey Phoksundo est à découvrir. Un trek loin du tourisme de masse.

Village traditionnel pendant le trek du haut Dolpo au Népal

3 – Le Royaume interdit, le haut Mustang

Le Upper Mustang est une région se trouve dans la partie nord-ouest du Népal. L’ancien Royaume interdit touche la frontière avec le Tibet. C’est une zone aride qui offre des vues spectaculaires sur les montagnes et des paysages lunaires. La région est connue pour ses sommets impressionnants. On peut voir le mont Dhaulagiri, l’Annapurna et le Nilgiri.

La plupart des maisons traditionnelles sont construites en pierre et en boue et sont décorées de peintures et de sculptures bouddhistes. Elles sont uniques en leur genre avec des toits plats.

Les habitants du Haut Mustang sont principalement des Tibétains. Ils ont migré de la région autonome du Tibet. Ils pratiquent le bouddhisme ancien.
Les principaux groupes ethniques du Haut Mustang sont les Thakalis, les Gurungs, les Manangis, les Loba et les Tibétains. Les Thakalis sont considérés comme les habitants originaux de la région et sont connus pour leur commerce florissant de sel et d’autres produits avec le Tibet.

Cette région mérite tout un article tellement il y a dire.

Un chorten parmi les rochers multicolores surréalistes de Dhakmar, Upper Mustang.

4 – La vallée de Tsum et le tour du Manaslu

C’est une région reculée et sauvage dans l’ouest du Népal. Le trek offre des vues sur les hauts sommets de l’Himalaya. Les paysages sont variés.
On peut y voir des montagnes escarpées, des vallées verdoyantes, des rivières tumultueuses et des glaciers.

Les hauts sommets qui dominent la région comprennent le mont Manaslu (8 163 mètres), le huitième plus haut sommet du monde, ainsi que le Ganesh Himal (7 422 mètres), le Sringi Himal (7 187 mètres), le Ngadi Chuli (7 871 mètres) et le Himal Chuli (7 893 mètres).
Les montagnes sont souvent couvertes de neige éternelle. Cela offre des paysages contrastés avec les forêts, les prairies verdoyantes et les champs de culture en terrasses.

Les ethnies de Tsum valley et du Manaslu parlent un dialecte tibétain. Ils ont une culture riche en traditions et en histoire. Les trekker peuvent découvrir les monastères bouddhistes de la région. Les villages sont traditionnels et entourés par les champs de céréales. Comme partout ailleurs au Népal, les habitants sont connus pour leur hospitalité et leur culture unique.

Trek dans la vallée de Tsum au Népal

5 – En conclusion, des grands treks uniques au Népal

Le Népal est un pays unique avec une culture riche et des paysages spectaculaires. Tous ces treks offrent des expériences uniques et inoubliables. C’est la découverte des traditions et de la culture des ethnies locales. Bien entendu, les paysages spectaculaires avec ses montagnes himalayennes.

Ces grands treks permettent de marcher dans des régions peu connues. Vous arpenterez des sentiers loin de tout, isolé et loin du tourisme de masse. Ce sont aussi des moments de partages avec les populations locales, qui souvent, ne parlent pas le népalais.

C’est le moyen de se déconnecter du monde moderne, d’être avec soi-même. Peut-être que cela sera pour vous un voyage qui changera votre vie. On ne peut pas oublier ses moments de partages.


Discutons ensemble de votre projet de trek au Népal
Nous contacter

Lac de Phoksundo pendant le trek du haut Dolpo au Népal

Cela devrait vous intéresser aussi

Tous les détails sur Lobuche Peak

Tous les détails sur Lobuche Peak

Situé dans la région de Khumbu, dans l'Himalaya, le Lobuche Peak est une destination de choix pour les alpinistes expérimentés. Avec...


Quand partir au Népal

  |  

Quand partir au Népal

Pour faire un trek au Népal, les meilleurs moments sont le printemps et l'automne. C'est pourquoi ce sont les deux périodes...


Le festival Tihar, grande fête Népalaise

  |  ,

Le festival Tihar, grande fête Népalaise

Il y a de très nombreux festivals au Népal. Certains sont observer d'autres non en fonction de l'ethnie, de la région....

Tout afficher