Trek Dream Nepal Spécialiste du trek au Népal

Climat et météo pour l’ascension de Island Peak

Meilleurs périodes pour Island Peak

24 juin 2022

Ascension de Island peak au Népal

Avant de vous lancer dans l’aventure de l’ascension de Island Peak, le climat et météo sont des gages de réussite et de sécurité. C’est pourquoi il et important de connaître ces aspects avant de programmer votre ascension lors de n’importe quel trekking peak au Népal.

Est-il possible de faire l’ascension en hiver ou pendant la mousson ? Nous répondons à ces questions. De manière générale, les meilleurs périodes sont le printemps et l’automne. Escalader et tenter d’atteindre le sommet de Island peak en dehors de ces deux saisons est plus compliqué voir même totalement déconseillé pour votre sécurité.

Island Peak en hiver

Il est tout à fait possible de pratiquer l’alpinisme à cette période de l’année. En revanche, les conditions logistiques sont différentes car les lodges sont fermés. Il sera nécessaire d’organiser des campements avec tout le matériel nécessaire.

Si vous appréciez des conditions neigeuses, alors c’est la bonne période. Bien entendu, les températures seront glaciales. En dessous des 4000 mètres, cela peut aller de -5 degrés à un peu plus de 10 degrés. Au dessus de 4000 mètres d’altitude, les conditions sont beaucoup plus variables. Il faut vous attendre à du -20 degrés jusqu’à 5 degrés en fonction du moment de la journée et de votre altitude.

A 6000 mètres, les conditions seront encore beaucoup plus variables.

En janvier, la vue est assez dégagée dans l’ensemble et les sentiers sont praticables. Encore une fois, il faut tout de même vous attendre à de la neige qui commence à arriver de plus en plus.

Faire Island Peak en février est plus neigeux et les températures au dessus des 5000 mètres peuvent atteindre -25 degrés et parfois un peu moins. Il y a également plus de vent. Malgré cela, le ciel est majoritairement clair et bleu.

Climat au printemps pour Island Peak

Le printemps est une bonne saison et l’ambiance est différente. Les forêts de rhododendrons de moyennes montagnes sont en fleurs, tout comme les prairies. Les contrastes entre la neige sur le sommet et la verdure est saisissant et épique.

Au mois de mars et avril, au-dessus de 4000 mètres, il y a un beau ciel bleu. Les températures deviennent plus agréables avec des nuits qui peuvent être à -10 degrés et 15 degrés en journée. Plus avril passe et plus les nuits se réchauffe. En revanche, il y a plus de monde en avril qu’en mars.

Gravir Island Peak en mai est la meilleur période du printemps. Les conditions météos sont parfaites. Il y a plus de lumière car les journées sont plus longues. Il n’y a pas de pluie ni de neige qui tombe. Tous les sommets blancs brillent sous le soleil.

Sur le glacier de Islanf Peak

Island Peak en été, pendant la mousson

Ce n’est clairement pas la meilleure période. IL n’est pas impossible de faire ce trekking peak en juin mais le climat dans les montagnes est rude. Il n’est pas du tout conseillé de vous y rendre sans un guide certifié qui connaît bien la région et sait anticiper les conditions climatiques changeantes.

Juin, juillet et août ne sont pas des bon mois pour pour le trek et gravir le sommet. Il y a des orages, des fortes pluies. De plus, il fait également très chaud ce qui ajoute de la difficulté.

Du fait de la mousson, les paysages de haute montagne est bouché par les nuages. Cela ne veut pas dire que c’est permanent mais vous ne profiterez pas au mieux des l’environnement des montagnes du Népal.

En août, en plus de la pluie, il faut faire face aux chutes de neige qui ne préviennent pas. Les sentiers sont peu praticable, glissant… L’humidité est très importante et le climat est réellement instable.

On peut dire que le moi de juin est vraiment la dernière limite pour tenter l’ascension de Island Peak. Juillet et août ne sont tout simplement pas conseillé pour les raison climatiques et de sécurité.

La météo pour Island Peak au printemps

C’est une bonne saison, clémente et agréable. Les paysages ne sont plus en fleurs mais c’est beaucoup plus vert. IL y a de nombreuses cascades et les rivières sont animées.

Il est tout à fait possible d’avoir quelque goûtes de pluie début septembre mais rien de méchant. Il y a moins de poussière et l’air est agréable. Plus vous avancez dans le mois de septembre, plus le temps est clair. Les soirées peuvent être fraîches.

Octobre est la meilleur période d’automne. L’avantage est qu’il ne fait pas trop chaud. Bien entendu, plus vous vous rapprochez de novembre et plus les températures pendant la nuit vont diminuer mais ça ne sera pas glaciale. La nuit est le matin, il est possible que les températures soient négatives.

Bien entendu le ciel est dégagé. C’est aussi une très bonne période pour observer les coucher de soleil.

Le mois de novembre est différent. Sur les hauteurs, il peut y avoir quelques chutes de neige qui annonce l’hiver qui vient. Les nuits deviennent plus froides et peuvent atteindre les -10 degrés. La journée reste très agréable en terme de chaleur et peuvent être encore assez chaude.

Sur le glacier de Island Peak pour atteindre le sommet

Conclusion sur la meilleur période pour Island Peak

Vous aurez compris qu’il est tout à fait possible de pratiquer l’ascension en hiver. Pour cela, il faudra vous adapter à un climat plus rude et à la neige.

Le printemps et l’automne sont les bonnes périodes pour gravir Island Peak. Idéalement, mai et octobre sont les deux meilleurs mois de l’année pour tenter le sommet. Bien entendu, cela implique qu’il y a plus d’aventuriers.

Enfin, retenez que la dernière des limites et juin. Il faudra vous adapter encore plus aux conditions météo et les conditions qui en découlent. La réussit du sommet n’est pas assurée. En tout cas, encore mois que au printemps et en automne. Juillet et août ne sont pas du tout praticable, au risque de votre vie.

Cela devrait vous intéresser aussi

5 langues principales

 

5 langues principales

Le Népal est un pays incroyable. A tel point qu'il renferme pas moins de 123 langages que l'on pourrait même dire...


Mal des montagnes, le mam

  |  ,

Mal des montagnes, le mam

Le mal des montagnes, le MAM, c'est le mal de l'altitude. C'est le corps qui réagit au manque d'oxygène. Le manque...


Chasseurs de miel au Népal

  |  

Chasseurs de miel au Népal

Des hommes escaladent des falaises parfois de plus de 100 mètres de hauteur pour récolter du miel. Ces abeilles sont les...

Tout afficher